Idées fixes

24 juin 2014

La croisière s'amuse

1437163-gf

Katerine - Magnum

Malgré l'absence totale de ressemblance avec Tom Selleck, j'ai envie de penser qu'il y a une corrélation entre le titre du nouvel album de Katerine et ce visuel où il arbore moustache et torse velu, entouré de palmiers.

Je constate que depuis Robots après tout en 2006, découvert sur scène au Printemps de Bourges, j'aborde chacun de ses nouveaux disques avec un enthousiasme puéril et que je ne suis jamais déçu, même lorsqu'il s'agit d'une compilation d'expérimentations apparemment douteuses (Philippe Katerine en 2010, l'album de La banane) ou de reprises minimalistes de tubes plus ou moins ringards (52 reprises dans l'espace avec Francis Et Ses Peintres en 2011). Et je découvre progressivement ses anciens albums avec le même plaisir.

Il en est de même avec Magnum. Sur le fond, je retrouve la fantaisie qui tend dangereusement vers le ridicule mais retombe sur les pieds, la production aux petits oignons, les tubes radiophoniques accrocheurs (Sexy coolPatouseul) qui constituent les moments forts de l'album mais laissent de la place pour d'autres titres tout aussi intéressants (ADNImbécile heureux). Sur la forme c'est encore un nouvel univers à base de musiques à la fois sexys et tonitruantes, qui pour la plupart des titres empruntent des samples de vieux titres funkys. Dans tous les cas, c'est une nouvelle pièce tout à fait respectable du patchwork qu'est la discographie de Katerine.

Surtout, ne soyez pas vous-mêmes !

Posté par Kirawea à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


02 mai 2014

Retour vers le futur

0002450949_10

 The Pirouettes - L'importance des autres

Le plus inculte des chroniqueurs musicaux aura cité Elli & Jacno après avoir écouté le dernier EP des Pirouettes, même si quelqu'un a du le lui souffler à l'oreille. A cause des synthétiseurs qui rappellent tellement les années 80, à cause de la combinaison de la voix masculine juvénile et de la voix féminine aigüe, et à cause de la thématique "petit couple" qui revient régulièrement dans les textes. Il aura aussi pu pousser un peu la recherche et découvrir que si Leo Bear Creek et Vickie Chérie, du haut de leurs vingt ans chacun, sont bien trop jeunes pour avoir eu l'occasion d'entendre "Rectangle" dans une publicité pour Nesquik, il existe une plus subtile parenté qui passe par la présence du groupe Coming Soon, dont Leo est le batteur et plus jeune membre, sur la compilation "Jacno future" qui fut éditée deux ans après la mort du musicien.

Passé cet étalage de confiture, on peut aussi constater que la production est beaucoup plus "propre" (question d'époque sans doute), que la voix de Vickie est plus - j'ai envie de dire - supportable que souvent celle d'Elli Medeiros, et que question textes, si cette forme de naïveté jamais mièvre est conservée, le langage et les situations décrites se sont adaptés à aujourd'hui. Ils introduisent même dans certaines chansons un phrasé hip hop qui me semble faire office de trait d'union entre les deux époques. Vous avez compris lesquelles.

Bref, j'ai bien envie de plébisciter ce second EP qui rend hommage aux années 80 - ou est-ce le thème du projet musical en lui-même ? A la musique surtout, selon l'influence sus-décrite et par une référence ostensible aux Rita Mitsouko et une plus discrète au groupe Bijou (plus fin années 70 d'ailleurs). Mais aussi à un certain cinéma via la chanson qui reprend le titre et l'histoire de Robocop ; en ce qui me concerne ça aurait aussi bien pu être SOS Fantômes, Gremlins ou Terminator. Tout cela ne se contente pas de titiller ma nostalgie de trentenaire, j'y trouve aussi de quoi alimenter ma quête d'une musique différente (même si pas totalement nouvelle) et avoue même avoir été touché par l'introspection effectuée dans le morceau "Chanter sous les cocotiers".

Je ne peux donc que recommander de prêter une oreille à ce projet nourri au passé mais plein d'avenir.

Posté par Kirawea à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 avril 2014

Fais-moi mal, Johnny

Ce qui est commencé doit être terminé : c'est le retour de Jean-Pierre.

 p14raw

p15raw

Posté par Kirawea à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 janvier 2014

Entre deux continents

500x500-000000-80-0-0

Détroit - Horizons

Il y a des émotions sourdes et profondes, que les mots peinent à exprimer et qui explosent parfois comme des geysers brûlants. C'est l'amour, la colère, la recherche de sens et de repères.

Il y a aussi des évidences éblouissantes, dont la simplicité nous aveugle et nous rend la vue, pour nous rappeler que rien n'est jamais acquis, que de la complaisance naît l'oubli.

Ce qui nous effraie le plus, c'est la fin. Prenons-en notre parti et poursuivons le chemin.

Posté par Kirawea à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 janvier 2014

Champagne !

Et pour fêter le relooking inachevé du blog, un nouveau lien. Le blog de Monsieur Le Chien, c'est pour ainsi dire un mec qui raconte pas vraiment sa vie en bande dessinée (on appelle ça de l'auto-fiction, prenez des notes, je répèterai pas), et qui le fait bien. En gros, c'est pas du tout comme ici, mais en mieux. C'est dire si c'est génial !

Posté par Kirawea à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :



03 janvier 2014

2013.next

voeux2014_01_1000

Posté par Kirawea à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2013

Mise à jour de l'égosphère

J'ai mis à jour la liste de mes liens, ça me permet de combler par procuration la vacuité locale. Dans le désordre :

- Comme ça s'écrit ... est le blog de l'écrivain et publicitaire (et aïkidoka) haut-savoyard Laurent Gidon. Il y publie des billets d'humeur lucides mais optimistes, y parle des livres qu'il lit, parfois des films qu'il voit, et parfois même de musique. Une personnalité lumineuse.

- Etienne Druon est professeur de dessin, illustrateur, voyageur et également haut-savoyard. Il est en particulier l'auteur de magnifiques carnets de voyages sur l'Amazonie, la Guyane et la Guadeloupe.

- Les éditions Kahunavision sont une micro-maison d'édition savoyarde tenue à bouts de bras par Patrick Jagou, écrivain et Meetchong. Il y publie ses ouvrages autobiographiques, ses réflexions sur l'usage des philosophies orientales en milieu professionnel, ainsi que des ouvrages biographiques et poétiques à propos des "sages du terroir" qui vivent autour de lui.

- L'indispensable Bouletcorp est le blog de Boulet, talentueux auteur de bande dessinée s'il en est, spécialisé dans la poétisation du pragmatisme. Je me comprends.

- La plus jolie fin du monde est le blog de Zviane, auteure québecquoise de bande dessinée mais pas que. Ça fourmille, ça foisonne, ça déborde d'idées, de mots, de couleurs. Du bon miam-miam pour l'esprit.

- Lewis Trondheim est l'auteur de bande dessinée qui m'inspire probablement le plus. J'espère que je ne le copie pas trop.

- Le tampographe Sardon est, comment dire, créateur de tampons. Il est également à l'origine de quelques livres, fut un peu illustrateur et encore moins auteur de bande dessinée, mais surtout pas artiste. Subversif, pas mal. Si vous le croisez et qu'émane de vous quelque chose de pathétique ou médiocre, il ne vous loupera pas. Il ne se loupe pas non plus.

- BDfugue est mon dealer. En fait, je prends surtout ma dope chez leur fournisseur d'Annecy.

- Axolot est un site de curiosité, un blog de vulgarisation scientifique et culturelle qui développe sur les innombrables sujets d'étonnement qui peuplent le monde. Beaucoup mieux qu'une photo postée sur Facebook.

- Le journal cinéma du Dr Orlof parle de ... cinéma. Pas le divertissement, l'art, mais mis à la portée de tous. En tout cas, de tout ceux qui ne considèrent pas le visionnage d'un film que comme un quickie avec un(e) inconnu(e) bien roulé(e).

- La cave du Dr Orlof est le pendant littéraire du journal cinéma ... Moins fourni, mais toujours intéressant.

- Authueil parle intelligemment de politique et des mécaniques législatives françaises. Avec légitimité, puisque son auteur est une dent d'un rouage de cette impitoyable et absurde machine.

- Justice au singulier est le blog de Philippe Bilger, avocat général à la cour d'assise de Paris à la retraite. Il y parle un peu de Justice, beaucoup de politique, pas mal des médias, mais aussi de tout ce qui lui tient à coeur. Il pense, librement, et il l'écrit. Si Laurent Gidon était le yin de la blogosphère, il en serait le yang. Et réciproquement.

C'est bon, mangez-en.

Posté par Kirawea à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2013

Nevermind the bollocks

Si vous voulez comprendre complètement la philosophie punk, c'est l'art de l'individu, lequel est différent pour chacun. Tout créer soi-même, être original et ne copier personne. Et n'offrir aux humains que l'honnêteté la plus pure, exclusivement.

John Lydon

Posté par Kirawea à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 octobre 2013

Time made a fool out of me

Je me suis lustré un peu l'égo.

MP_

Il est disponible sur flexilivre.com : www.flexilivre.com/librairie/35898

C'est un peu cher pour ce que c'est, mais si vous êtes assez patients ma notoriété posthume lui donnera de la valeur.

Posté par Kirawea à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 septembre 2013

Quand j'ai décidé c'est irrévocable

24h2013_24

Je ne veux rien entendre ! Cette page est pleine de défauts mais c'est ainsi. Elle a l'avantage de terminer, une fois n'est pas coutume, une de mes histoires.

Posté par Kirawea à 22:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »